27/09/2006

A bientôt

Ma nuit a été agitée.  Je me suis vu le matin, m’observant dans le miroir de ma salle de bains, j’étais Henri Sim fumant la pipe.  J’ai voulu passer les manches de mon blouson de cuir fourré, souvenir de mon temps d’aviateur avec Véronique Jeannot mais un coup d’œil rapide à travers de la bay-window me fait découvrir une Meuse qui coule chaude entre ses berges. Une péniche irrespectueuse des heures de la batellerie (trois vantelles ouvertes à La Plante et deux aux Grands Malades) fend lentement les eaux étrangement calmes du fleuve. Un photographe y aurait vu un vieillard, promenant son caniche sur la berge, je n’y vois que présages à ce que l’on me casse les pieds encore un peu plus ! Déjections canines et rats musqués, pollution des eaux qui sortent de la centrale nucléaire de Chooz pour pénétrer celle de Tihange.

 

Henri Sim ne reviendra pas cette année, ses kidnappeurs ont la persévérance de ceux de Betancourt.  Et Liège veut ressembler à New York, Wandre à Soho, Herstal haut à Silicone vallée. C’est le régulateur de vol qui l’a dit : là où, je dois trouver la bibliothèque Simenon, je découvre une pauvre bâtisse vouée à la fonction de mosquée, religion en expansion. Devenez imam, emploi assuré. 

 

 

Des raisons techniques empêchent la publication de cette aventure pour l’instant... Vous trouverez momentanément un peu de lecture quotidienne chez http://jemappellehenri.skynetblogs.be/ ou des lectures anciennes ... http://petitedetente.skynetblogs.be/post/3720330/oublicat... bientôt sur le web avec liens ad hoc...

Les commentaires sont fermés.