16/06/2006

En Neuvice

— Cela vous est pénible ?

 

— Non pas, je pensais à mon patron, venez, nous allons allez acheter des graines pour le perroquet.

 

Ah curieux détour de pensée se dit Joseph, elle pense à son boss et en déduit qu’il faut acheter des graines pour un oiseau qui cause.

 

 

Hélène se fit déposer sur le petit trottoir entre la rue du Pont et en Neuvice, elle regarda s’éloigner Joseph et se décida d’aller trouver Nadine qui habitait à deux pas.

 

(àsuivre)

14:46 Écrit par H | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.