22/05/2006

Violent !

 

Il manqua de café ou de thé, elle se lia d’amitié avec la voisine, la voisine avait un boulot passionnant, tu sais Joseph dit-elle, Hélène, notre voisine, est détective privé.

 

Simone et Joseph eurent des pensées coquines, tu la baiserais bien, hein, dit-elle en parlant d’Hélène à son mari, mimant l’émoi d’une jeune mariée renversée sur le lit.

— Oh ! Tu soulèves ma jupe, mais que veux-tu faire ?

— Tu verras bien, Colombe.

— Tu as les mains gelées, Monsieur Rameau et tu me chatouille, les fesses.

— T’inquiète, je sais comment m’y prendre, tu peux même garder ta culotte

—Ne va rien froisser, mais tu déchires ! Brute !

— Je vais te déchirer autre chose

— Oh la brute

— Tourne toi, les filles qui ont un beau visage le montre, tu as un beau cul, montre-le

Joseph lui asséna une vigoureuse claque.

— Violent !

06:13 Écrit par H | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Toujours un réel plaisir de venir te lire !!!

Quel talent tu as, je ne me lasse pas !

Bises.

Écrit par : Mary | 22/05/2006

Les commentaires sont fermés.