08/11/2004

L'ara qui rit (1)

Préliminaires

Avertissement : Les personnages de cette nouvelle sont ma création personnelle, toute idée de ressemblance avec une personne existante ou ayant existé ne pourrait provenir que de l’ambition démesurée de la dite pour avoir l’honneur et le plaisir de figurer parmi les amis d’Henri.

Violence et langage grossier : La réalité n’étant pas travestie, on appellera un chat un chat et un joueur du FC Tilleur un lapin qui court derrière un ballon. Nous sommes ici dans les rues d’une cité naguère principautaire ayant choisi délibérément de confier son avenir à des hommes d’Ardennes et d’aviation, la chance de la démocratie est de courir le risque hautement désiré par la majorité bien-pensante.

Les sous-entendus : À l’instar des habitudes d’Henri, il y en a (des non-dits) aux coins des rues et aux détours des allées. Le voyage dans le temps est permanent.

Le feuilleton en soi : Comme tout écrivain, je m'étais promis de ne publier jamais qu’un travail terminé, lu revu et corrigé plutôt deux fois qu’une. Je déteste les feuilletons (normalement). Le type de publication choisi empêche toute construction classique aussi il sera beaucoup pardonné à Xian qui publie directement sans brouillon le premier jet de l’histoire qu’il se plaît à vous raconter.
Mais l’œuvre achevée pourra être obtenue en la demandant (gentiment) à Xian où à l’un de ses comparses par ceux qui aiment lire en entier en une fois... et cette aventure-ci sera complète en un tome, à la différence des précédents avatars henriesques.

Remerciements : À tous ceux qui ont la gentillesse de me lire, quelques bises en plus à ceux qui laisseront un ricanement au passage, toujours le bienvenu.
En cas de noyade, vous pouvez joindre un membre de la rédaction en lançant un émile désespéré à xian@swing.be.

Xian      

00:57 Écrit par H | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.